Partagez | 
 

 5-Société, monnaie, festivité(s) et justice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Je suis : Zhilla, Fondateur du forum, grand lézard des marais Voir le profil de l'utilisateur http://advictame-rpg.forumrpg.org
avatar
Fondateur du forum, grand lézard des marais

Messages :
57


MessageSujet: 5-Société, monnaie, festivité(s) et justice   Ven 2 Déc - 9:55

Introduction

Chaque univers a son histoire mais aussi ses traditions. Vous trouverez dans ce sujet tout ce qu’il faut savoir sur le quotidien des Trois-lieutins et sur leur perception de certains concepts.

Navigation rapide :
-La société et les mentalité(s)
-La monnaie
-Les célébrations et fêtes
-La justice


Une signature
Je suis : Zhilla, Fondateur du forum, grand lézard des marais Voir le profil de l'utilisateur http://advictame-rpg.forumrpg.org
avatar
Fondateur du forum, grand lézard des marais

Messages :
57


MessageSujet: Re: 5-Société, monnaie, festivité(s) et justice   Sam 2 Déc - 23:44

Traditions et mode de vie des trois-lieutins
La société et les mentalité(s)
La société trois-lieutaine est médiévale et sous l’autorité d’une royauté. Les familles dites “nobles” sont celles qui sont à la tête des duchés. Pour le reste, c’est surtout la richesse qui détermine l’importance d’une famille et le temps depuis lequel elle dispose de cette richesse. Concernant le niveau de vie, il est relativement correcte : s’il existe des gens très pauvres, une bonne partie des trois-lieutins appartiennent à la classe moyenne, ce qui leur permet de subvenir à leurs besoins primaires. Évidemment la médecine ne permet pas encore de soigner tout le monde mais l'espérance de vie tourne quand même autour de 60 ans en moyenne.

14 ans, un âge important : Concernant la puberté, les trois-lieutins ont une biologie particulière, en effet, elle les touche tous, sans exception, l’année de leurs 14 ans. Ainsi, c'est à ce moment que viendront leurs premières règles, la mue et tout ce qui va avec. 14 ans est donc un âge très important : il marque les premiers pas vers l’âge adulte, le début de la maturité et acquisition de la pierre de vie.    

Égalité des sexes : Les trois-lieutins n’ont jamais posé le sexe masculin comme étant un sexe fort et le sexe féminin un sexe faible. Les femmes ont toujours eu les mêmes droits que les hommes et n’ont jamais été considérées comme étant inférieures. La notion de sexisme n’a jamais existé.

L’homosexualité : L’homosexualité n’est reconnue et acceptée que dans le duché du Creux-Lac, qui autorise d’ailleurs les couples homosexuels à se pacter (En savoir plus sur le “Pacte d’amour”). Au Marvier et au Garvorn, par contre, cela n’est ni accepté ni reconnu et les homosexuelles y subissent des discriminations.

La prostitution  : Dans les trois duchés la prostitution masculine comme féminine est pratiquée et fait partie des mœurs.  

L’inceste  : L’inceste est une pratique réprouvée. Juridiquement les mariages entre deux membres d’une même famille sont interdits (sauf quand ils sont suffisamment éloignés) .

La polygamie  : La polygamie n’est pas acceptée et il est impossible d’épouser plusieurs personnes.

Le mariage : Le mariage n’est pas à prendre à la légère pour les trois-lieutins. L’âge légale pour pouvoir se marier est de 18 ans. Lorsque deux personnes se marient c'est au moins fortuné des deux de prendre le nom de l’autre. Ainsi, seules les familles les plus fortunées peuvent propager leur nom via le mariage. En cas de fortunes équivalentes, c’est au couple de décider quel nom sera gardé.  (Pour le descriptif de la cérémonie, cf plus bas)

Le mariage arrangé : Ce type de mariage existe et est très pratiqué surtout dans les familles les plus riches. Pour autant, les mariages par amour ne sont pas en reste et se pratiquent régulièrement.

Le divorce : Le divorce existe, bien qu'il reste rare et parfois contesté. Il est généralement justifié dans les cas où l'un des époux a trahi ses engagements (par adultère par exemple) ou en cas de découverte d'un inceste.

L’adultère : L’adultère est très mal perçu en Terre de Trois-Lieux, le mariage étant une valeur forte de la société trois-lieutaine. Une preuve d’adultère peut justifier un divorce.

Bâtards et orphelins : Les enfants nés hors mariage, d’un père inconnu, ou de parents inconnus (les orphelins de naissance) se verront attribuer le nom de famille “Sang-blanc”. “Sang-blanc” désigne le fait que ces enfants n’ont pas de lignée à faire prospérer, leur sang est donc “stérile” et donc considéré comme “blanc”.

Exemple : Si Isabelle Beauval a une aventure sans lendemain avec Tristan Follon et que de cette aventure née Juliette celle-ci sera nommée : Juliette Sang-blanc (et non Juliette Beauval).

Pour perdre ce qualificatif (plutôt péjoratif), il faut se faire rattacher à une famille. Pour cela deux solutions sont possibles :
-Mariage de la mère et adoption par le mari : Si dans notre exemple, après la naissance Juliette, Isabelle (sa mère) épouse Victor Chambleu et que celui-ci accepte d’adopter Juliette, alors Juliette perdra son qualificatif de “Sang-blanc” et pourra prendra le nom de la famille décidé lors du mariage(Beauval ou Chambleu).
-Mariage : Lorsqu’un “Sang-blanc” épouse quelqu’un il prend automatique son nom. Dans notre exemple, si Juliette Sang-Blanc épouse Robert Tulon, elle deviendra : Juliette Tulon.


Une signature
Je suis : Zhilla, Fondateur du forum, grand lézard des marais Voir le profil de l'utilisateur http://advictame-rpg.forumrpg.org
avatar
Fondateur du forum, grand lézard des marais

Messages :
57


MessageSujet: Re: 5-Société, monnaie, festivité(s) et justice   Sam 2 Déc - 23:50

Monnaie des Trois-lieutins

La monnaie utilisée est le lieuton. Cette monnaie est représentée par des pièces forgées dans différents matériaux en fonction de leur valeur.

Les pièces de :
1, 5 et 10 lieutons sont en bronze (alliage de cuivre et d'étain) et d’une couleur rouge-brune.
20 et 50 lieutons sont en billon, (alliage d’argent et de cuivre) et d’une couleur grise .
100, 200 et 500 lieutons sont en électrum (un alliage d'or et d'argent) et d’une couleur jaune pâle.
1000 et 2000 lieutons sont en or et d’une couleur jaune brillant.

Voilà des exemples de prix qui vous aideront à utiliser la monnaie en jeu :
Une pinte de bière ≈ 3 lieutons
Un repas dans une auberge ≈ 10 lieutons
Un vêtement de basse qualité ≈ 15 lieutons
Une nuit dans une auberge ≈ 20 lieutons
Une arme de basse qualité ≈ 100 lieutons
Une monture modeste ≈ 200 lieutons
Un vêtement d'excellente qualité ≈ 300 lieutons
Une petite chaumière ≈ 500 lieutons
Une grande demeure ≈ 2000 lieutons


Une signature
Je suis : Zhilla, Fondateur du forum, grand lézard des marais Voir le profil de l'utilisateur http://advictame-rpg.forumrpg.org
avatar
Fondateur du forum, grand lézard des marais

Messages :
57


MessageSujet: Re: 5-Société, monnaie, festivité(s) et justice   Sam 2 Déc - 23:58

Célébrations et fêtes
Les célébrations

Mariage : Il y a plusieurs point à préciser sur le mariage :
- Le mariage est une valeur très importante à travers les Trois-lieux.
- Il est interdit de se marier avant l’âge de 18 ans.
- Pour se marier il faut faire appel à un “marieur”. Les marieurs sont des sortes de “notaires/organisateurs” spécialisés en unions. Ils s’occupent donc de toute l'administration liée à au mariage, mais aussi de préparer et de procéder à cérémonie.
- Lorsque deux personnes se marient c'est au moins fortuné des deux de prendre le nom de l’autre. Ainsi, seules les familles les plus fortunées peuvent propager leur nom via le mariage. En cas de fortunes équivalentes, c’est au couple de décider quel nom sera gardé.

La demande en mariage peut-être faite autant par la femme que par l’homme. Pour demander quelqu’un en mariage, il faut lui présenter le “bracelet de fiançailles”, un bijou réalisé par le tressage deux pièces de cuir qui représentent l’union les deux futurs mariés, et que celui-ci l’accepte et le porte au poignet droit. Si la demande est acceptée, le demandeur devra aussi porter un bracelet de fiançailles. Ce bijou annonce, “je vais bientôt me marier”.

Quand à la célébration d’un mariage elle est toujours très bien préparée : les mariés portent leurs plus beaux vêtements, puis, en face du marieur, prêtent serment de fidélité, de respect, et d'entraide. Enfin, ils retireront leurs bracelets de fiançailles pour les remplacer par des bracelets d’alliance : des bijoux réalisés par le tressage élégant de deux pièces de métal qui représentent les deux mariés unies. Les métaux utilisés et la finesse de l’ouvrage peuvent varier en fonction de la richesse des mariés. Les bracelets de fiançailles, eux, seront lancés dans un feu : cet acte signe la fin de la cérémonie et le début des festivités.

Note sur le divorce : Si le divorce est rare, il n’est pas inexistant. Seul un marieur à la possibilité de prononcer un divorce et de dissoudre un mariage. Les deux anciens mariés reprendront alors leur nom respectif et les richesses du couple seront redistribuées à part égale (remarque : cela vaut aussi pour les dettes). Pour qu’un marieur accepte de dissoudre un mariage il faudra lui apporter la preuve que les vœux de mariage ont été bafoués. La stérilité ou la consanguinité peuvent aussi être des motifs pour justifier un divorce.

Enterrement :
Lorsqu'il y a un décès, le corps du défunt est lavé puis disposé dans un cercueil pour être mis en terre aux premières heures de l’aube. Sur la tombe sera plantée une torche gravée avec le nom du défunt (appelée “torche mortuaire”) qui, le jour de l'enterrement, devra être allumée et entretenue jusqu’au couché du soleil, pour être éteinte la nuit venue. Il s’agit là d’une tradition qui vise à honorer la mémoire du mort et qui symbolise sa vie (l’allumage de la torche) et sa mort (extinction de la torche). Il est dit que si la torche s’éteint avant la fin de la journée c’est que la personne décédée est partie avec de la rancœur, de la colère ou des regrets. Pour les plus riches, un statue à l'effigie du défunt pourra être érigée sur la tombe en plus de la torche. Par la suite, lorsque quelqu’un viendra se recueillir, il devra allumer la torche le temps de sa visite.  
A noter que pour les personnes mortes des suites de la malédiction de Kamaâl (les condâmnés), il n’y a pas de corps à enterrer car celui-ci a été réduit à l'état de cendres. On enterre donc un cercueil vide. Enfin, sachez qu’il est très mal vu de leur appliquer le rite de la torche mortuaire, en effet, ces âmes étant condamnées aux flammes des Terres Ardentes, il est malvenue d’illustrer leur existence par la métaphore du feu. Les tombes des condamnés sont donc marquées par un grand pieu de bois peint en noir.    

Les festivités
Les fêtes
Fête du renouveau (Fête commune)
Le 28 Lollune est le dernier jour de l’hiver et l’occasion de fêter la fin de l’année. La fête du Renouveau est célébrée dans tout les Trois-Lieux : c’est un événement durant lequel les familles se retrouvent et festoient. On y chante de nombreuses chansons qui parlent de la fin de l’hiver et de la renaissance du printemps. La tradition veut que chaque famille allume 3 bougies au cours de la journée : au lever du soleil, lorsqu’il atteint son zénith, et la dernière au moment où il se couche: si les trois bougies restent allumées jusqu’à l’aube c’est une bonne année qui s’annonce, si l’une d’elle casse ou s'éteint cela annonce une catastrophe dans l’année à venir.  


Fête de la grenouille (Fête du Marvier)
Bellune est le mois de l’année durant lequel les oeufs de grenouilles roches commencent à éclore en territoire du Marvier. A cette occasion les Marlois/es célèbrent la fête de la grenouille du 14 au 16 Bellune. Durant les festivités de nombreux bals et banquets sont organisés dont les plats font référence à cet l’animal, emblème du duché. On trouvera des soupes vertes, des gâteaux en forme de grenouille, ou même des plats à base de grenouille roche. Il y a une tradition qui impose aux participants des festivités de porter sur eux quelque chose qui représente la grenouille roche (en bijou, broderie, dessin sur la peau etc…), pour ceux qui ne se plient pas à cette règle, il y a un gage : celui d’imiter le croassement de la grenouille roche dès que quelqu’un remarque qu’ils n’ont pas respecté la tradition.  

   

Jeux des affrontements (Gravorn)
Il existe 4 jours particulièrement festifs en Gravorn au cours desquels se déroulent les jeux des affrontements à la capitale de Borderoc : les 18, 19, 20, et 21 Dollune. Il s’agit d’une immense fête qui regroupe différentes compétitions se déroulant dans les arènes de la ville, au cours desquelles trois distinctions seront données : Le/la meilleur(e) combattant(e) à l’épée, Le/la meilleur(e) au combattant(e) à mains nues, Le/la meilleur(e) survivant(e).
Il s’agit donc de trois “disciplines” distinctes (aux inscriptions payantes) :
L’épreuve de l’épée (Qui dure les 3 premiers jours) : il s’agit d’un tournois qui vise à récompenser celui ou celle qui manie le mieux l’épée. La règle est simple : être le premier à désarmer son adversaire, où à le mettre, pendant 5 secondes, dans une situation où il ne peut pas poursuivre le combat. Les blessures sont évidemment autorisées, mais la règle veut que si notre concurrent meurt dans l’arène, alors on est instantanément disqualifié (par contre s’il meurt trois jours plus tard de ses blessures, c’est pas grave). Celui ou celle qui remporte la finale, gagne le titre “de meilleur combattant à l’épée de l’année” plus une somme d’argent conséquente. En cas d’égalité : les deux sont déclarés gagnants.
   
L'épreuve du combat à mains nues  (Qui dure les 3 premiers jours): il s’agit d’un tournois qui vise à récompenser celui ou celle qui sait le mieux se battre au corps à corps et à mains nues. La règle est simple : être le premier à assommer son adversaire, où à le mettre, pendant 5 secondes, dans une situation où il ne peut pas poursuivre le combat. Les blessures sont évidemment autorisées, mais comme pour l’épreuve de l’épée la mort d’un concurrent pendant l’épreuve condamne son adversaire à la disqualification. Celui ou celle qui remporte la finale, gagne le titre “de meilleur combattant à mains nues de l’année” plus une somme d’argent conséquente. En cas d’égalité : les deux sont déclarés gagnants.
   
L’épreuve de survie (Le 4ème jour):  il s’agit là d’une unique épreuve qui vise à récompenser celui ou celle qui sait le mieux survivre dans un environnement hostile. Dans le cadre de cette épreuve, l’arène est aménagée : On y place un décors où sont cachés des armes et des pièges, puis on fait entrer les concurrents, puis les prédateurs (Meutes de loups, chiens, ou morggs affamés, serpents, ou griffières). Le but est simple : récupérer trois grosses clefs, généralement protégées par les pièges ou portées par les prédateurs. Le premier qui réunit les trois clefs est vainqueur. Dans cette épreuve c’est un peu “tout est permis” mais chaque concurrent peut à tout moment déclarer forfait en se rendant dans des cages qui permettent de les sortir de l’arène, mais généralement c’est plutôt des combats à mort qui s’engagent entre les concurrents pour la récupération des clefs. Celui ou celle qui remporte l’épreuve, gagne le titre de “meilleur survivant” plus une somme d’argent conséquente.
Les compétitions se déroulent dans des arènes différentes et on ne peut s'inscrire qu’aux conditions suivantes :
-Accepter le risque de mort.
-S’inscrire à une seule épreuve.
-Payer en totalité sa participation.  

Durant cette fête on peut, à tout moment des compétitions, parier sur les vainqueurs.    


Fête du Lac (Fête du Creux-Lac)
Entre le 12 et le 15 Illune, c’est à Lackness, dans le duché du Creux-Lac, qu’il faut se retrouver pour une célébration toute particulière : La fête du lac prospère. Durant ces trois jours, aux bords du lac, c’est des jeux, bals, fêtes, chants, danses, beuveries, et du poisson à volonté ! Le bleu est particulièrement mit à l’honneur dans les décorations que la ville arbore à cette occasion. Les lacquois/es n’hésitent pas à ouvrir leurs portes et à offrir une chambre (parfois même gratuitement) aux fêtards qui arrivent des quatre coins des les Trois-Lieux pour assister aux festivités. C’est une occasion parfaite pour profiter des spécialités de la région, et pour partager un moment conviviale.


Une signature
Je suis : Contenu sponsorisé,


MessageSujet: Re: 5-Société, monnaie, festivité(s) et justice   

 
5-Société, monnaie, festivité(s) et justice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» identification monnaie romaine?
» un peu d'aide pour cette monnaie du dauphiné
» Valeur de la monnaie indienne
» Les jeux de société
» Monnaie Génoise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Advictâme-RPG :: Le Hors-jeu :: Fonctionnement et univers :: Contexte et univers-
Sauter vers: